Accueil > APPROCHE TECHNIQUE > Chaudière bois

Chaudière bois

jeudi 22 août 2013

La chaudière bois a considérablement évoluée. Rendez-vous compte qu’elle peut atteindre des rendements de l’ordre de 93% et fonctionner automatiquement toute l’année avec le même confort qu’en chaudière par exemple fioul, avec seulement un ou deux remplissage de combustible par an.


La chaudière bûches

De plus le bois est une ressource d’énergie présente en France et en Europe et cassée dans les énergies renouvelable. En effet, lors de la combustion du bois, le cycle carbone est quasiment neutre du fait que le bois a absorbé le carbone durant sa croissance. La chaudière à buches est la chaudière la plus courante. C’est la chaudière bois la moins chère et la plus utilisée pour le chauffage central de la maison en milieu rurale et péri-rurale (bords des villes). Elle même présente certes des contraintes de chargement et de stockage.

Rendement chaudière buches

Le rendement est supérieur à 75% avec la technologie de la combustion inversée. Dans ce cas l’apport d’air est optimisé et la régulation se fait par une chaînette, soit mieux encore par une action assistée sur ventilateur. Dans ce cas, le rendement est dépasse les 85 %. Ce type de chaudière buches possède une combustion et une régulation contrôlées, ainsi qu’une bonne autonomie. La mise en place d’un ballon tampon thermique est indispensable. Avec l’accumulation dans un ballon tampon d’eau chaude, les « trains de chaleur » sont optimisés sur le plan énergétique,, ce qui permet de bénéficier d’une combustion de bois toujours optimum avec le moins d’imbrûlés et de poussières possibles, et donc des rendements annuels maximum..

La chaudière buches à combustion inversée : les chiffres et repères

  • Puissances globalement de 12 à 150 kW
  • Rendement de 70 à 88 %
  • 1 à 3 chargements journaliers
  • Autonomie de 5 h à 20 h
  • Alimentation : manuelle
  • Prix : de 3 000 € à 8 000 € pour une chaudière à flamme inversée, et de 3 000 € à 10 000 € pour chaudière avec ballon d’accumulation.

La chaudière à granulés


C’est la chaudière qui offre le plus d’avantages tant sur le confort d’utilisation que sur les économies d’énergie. Son mode de fonctionnement de ces chaudières automatiques est assimilable à un chauffage par chaudière fioul : réserve stockable, alimentation automatique, rendement élevé, …
De plus, le granulé bois (encore appelé pellets) présente un avantage écologique certain puisque outre son bilan carbone neutre, il rejette en moyenne uniquement 10 g/kWh de CO2 contre 310 g/kWh pour une chaudière fioul. Elle peut assurer le chauffage de la maison, la production d’eau chaude sanitaire. Pour un meilleur confort, la chaudière à plaquettes ou la chaudière à granuléspeut être entièrement automatisée à partir d’un stock hivernal (silo) et d’une alimentation par vis sans fin. Soit un confort thermique et un confort total pour l’utilisateur.

La chaudière granulés disposera ainsi d’un allumage automatique, d’une alimentation automatique, et fournira des rendements très élevés - supérieurs à 90%. La régulation sera complète et intégrée, avec connexion possible sur des capteurs solaires, avec un pilotage de plusieurs pompes (circuits de chauffage, production d’eau chaude sanitaire, …)

La chaudière bois à granulés : les chiffres et repères

  • Puissances : globalement de 8 à 150 kW
  • Rendement supérieur à 93%
  • 1 chargement/jour ou autonomie de toute la saison de chauffe avec un silo
  • Alimentation automatique
  • Nettoyage automatique
  • Prix : de 6 000 € à 18 000 € pour les modèles les plus puissants et performants.

Chaudière bois à condensation

Equipée d’un condenseur récupérateur de fumées, la chaudière bois condensation présente un rendement supérieur à 100%, ces chaudières encore récentes sont encore chères mais promettent un développement certain comme l’est celui de la filière bois

Accès chronique bois sur le portail expert du génie climatique

SPIP | Se connecter | Plan du site | MENTIONS LEGALES | Suivre la vie du site RSS 2.0